Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Pigeon Vert Presse

Pigeon Vert Presse

Cliquez sur "ACCUEIL"!!!

Burkina Faso : le gouvernement dénonce le concours « Miss Bim Bim » qui met en lumière les femmes dotées d’un fort postérieur

Pigeon vert 'Fait Divers)

Pigeon vert 'Fait Divers)

(Agence Ecofin) - C’est bien l’image de la femme qui est mise à mal avec le concours de beauté « Miss Bim Bim » prévu pour se tenir au Burkina Faso ce vendredi 26 août 2016. Tel est l’avis du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille.

Un communiqué rendu public souligne que le concours « Miss Bim Bim » est une initiative qui « entache l’image de la femme burkinabè ». « Le ministère interpelle tous les acteurs, les publicitaires, les hommes et les femmes de médias, de la culture et, plus particulièrement, les artistes, à promouvoir la culture burkinabè tout en protégeant les droits de leurs filles, leurs sœurs, leurs épouses et leurs mères », indique le communiqué. Et de poursuivre :« Nous interpellons également les entreprises de publicité qui doivent bannir pour des questions d’éthique les messages portant atteinte à la dignité de l’Homme en général et de la femme en particulier. La promotion des valeurs culturelles positives doit être leur préoccupation ».

Le concours de beauté « Miss Bim Bim » a la particularité de mettre en compétition des jeunes femmes ayant un fort postérieur. La miss devrait gagner une moto et un poste de télévision est promis à la 1ère dauphine.

Après avoir été reçus au ministère, les organisateurs de l’évènement (Boubié Firmin Bazié alias Agozo et Hamado Douamba surnommé l’homme de Savane) ont promis de changer le thème de communication autour de « Miss Bim Bim ».

Souce(Agence ECOFIN)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Armando 28/08/2016 19:42

Je suis entièrement d'accord avec le ministère. Il faut qu'on arrête d'avilir la femme faisant croire qu'on fait sa promotion comme ça. Hommes et femmes, ensemble nous devons dire non à cette chosification de la femme.